Ce roman a toutes les multiples prix litteraires reste un essai melangeant fiction et autobiographie.

  1. Page d'accueil
  2. Uncategorized
  3. Ce roman a toutes les multiples prix litteraires reste un essai melangeant fiction et autobiographie.

Ce roman a toutes les multiples prix litteraires reste un essai melangeant fiction et autobiographie.

Ce roman a toutes les multiples prix litteraires reste un essai melangeant fiction et autobiographie.

Duras y raconte son adolescence en Indochine et le premier amour avec 1 jeune homme chinois de douze ans son aine. Bravant les interdits d’une societe ainsi que sa famille, c’est l’histoire d’une jeune fille qui se decouvre et se libere. Entre roman initiatique et fresque de l’Indochine francaise, Duras nous livre un temoignage poignant et intime. Fidele a son ton et au mouvement du nouveau roman, le propos reste eclate, charge de silences, de non-dits, d’ellipses permettant une plongee dans l’univers personnel de l’auteur, dans ses reves et fantasmes.

Personnages

Marguerite : Jeune fille de 15 annees, elle prend minimum a peu conscience de le i?tre capable de de seduction et reste deja tres mature concernant le age. Alter ego de Marguerite Duras l’ecrivain, on note une difference dans la narration quand l’ecrivain prend la parole et Lorsque l’on suit algorithme livelinks les aventures de son « moi » jeune.

L’amant : Jeune homme chinois de 28 annees, il appartient a une famille riche qui condamne sa relation avec la jeune fille. Pourtant reserve, il initie Marguerite aux plaisirs de l’amour. Le nom n’est jamais cite.

La mere : J’ai mere de Marguerite, veuve et institutrice, possede une terre incultivable a Sadec, au delta du Mekong. Violente, il lui arrive de battre sa fille. Elle fera bien pour son fils aine.

Le grand frere Pierre : Notre fils prefere vit une vie de debauche. Cela collabore au milieu des Allemands pendant Beyrouth, ainsi, finira dans la misere, enterre avec sa propre mere.

Le petit frere Jean : Il s’entend bien avec Marguerite. Il mourra d’une pneumonie.

Themes

Les interdits : L’heroine brave nos interdits par le comportement, avec sa propre relation avec un homme plus age et claque qu’il soit chinois. Elle se bat egalement contre une famille etouffante et contre une societe qui ne tolere nullement la difference.

L’autobiographie : Plusieurs points de vues de succedent au fil du post. Celui de Marguerite enfant et celui de Marguerite ecrivain et agee. Prenant du recul sur sa propre vie, Duras se permet de fantasmer certains moments, d’en reecrire d’autres, d’effectuer parler la fiction plus que les faits reels. Cela donne d’une profondeur au recit ou plusieurs epoques et narrations s’imbriquent.

Notre sexualite : Sujet tabou dans de nombreuses societes, la sexualite de Marguerite pourra paraitre choquante. Son absence de pudeur a vivre son amour charnel avec un homme plus age est troublante ainsi que ses emois homosexuels a propos des grandes femmes de sa life. Ce theme de l’enfant-adulte reste souvent aborde en litterature, Prenons un exemple avec Lolita de Nabokov.

Resume

A 15 annees, Marguerite reste mise en pension a Saigon par sa mere. Bien que tres petit cette dernii?re se maquille et porte des tenues plutot osees qui sont revelatrices d’une certaine maturite sensuelle Elle porte un chapeau d’homme. Lors d’une traversee du fleuve Mekong, Un passager chinois en limousine la devore des yeux.

Elle justifie le excentricite : votre chapeau, ces tenues provocantes expriment son souhait de quitter un milieu familial oppressant, ronge par l’echec et le desarroi. On apprend que votre ne va i?tre qu’apres Notre mort de le jeune frere que la petit fille pourra s’arracher a une telle famille haie. Plus tard, sa maman regagna la France avec le fils prefere.

L’elegant passager d’une limousine, un jeune homme chinois, finit via l’aborder avec timidite et lui propose de la raccompagner a Saigon. Pendant la route, elle apprend qu’il reste d’une famille riche et qu’il revient surtout d’un week-end a Paris.

Un apres midi, il l’emmene chez lui, ou, brulant de desir, il l’initie a toutes les plaisirs de l’amour.

Leur relation dure un an et demi pendant lequel la famille jouit en fortune du jeune chinois sans jamais le remercier. Cela reste meprise, notamment avec le frere aine qui se montre cruel. Ce dernier reste le prefere une tante, qui ne tienne face gui?re a ses desirs ou caprices. Cela la convainc de battre sa propre fille pour qu’elle avoue qu’elle couche avec le jeune chinois.

Marguerite Duras se rememore Paris sous l’occupation en 1942. Elle evoque le souvenir de deux femmes : une riche americaine, Marie-Claude Carpenter et Betty Fernandez, une femme qu’elle admire profondement.

A la pension de Saigon, ses sorties nocturnes seront tolerees. Elle retrouve une jeune femme d’une beaute a coupe le souffle, Helene Lagonelle, qui a 17 ans et ne se rend toujours pas compte de son pouvoir erotique. Seduite et troublee, Marguerite s’imagine offrant Helene a son amant.

L’auteur fait un portrait du frere aine. Voleur, escroc, deteste, c’est pourtant adore par sa mere qui renie ses enfants Afin de lui seul. Cela finira seul et miserable.

Marguerite evoque le spectacle grandiose d’la campagne chinoise la nuit, pendant la saison seche. Le jeune chinois n’a jamais reussi a inflechir le pere, un mariage ne saura pas se concretiser. Elle se rappelle d’autres souvenirs : la folle de Vinhlong, une mendiante qui vendait ses enfants, des seances photos ou la famille semblait unie, etc.

Les deux amants realisent que un relation ne durera jamais. Leur relation et un intimite s’en deniche renforcee. J’ai jeune fille, une fois seule, realise qu’elle desire i?tre ecrivain.

Marguerite se souviens une fond de son premier enfant, ainsi, ainsi d’la mort de son petit frere. La jeune fille retourne en France, sur un paquebot qui l’emmene loin de le amant.

Un petit homme se donne la fond pendant la traversee. Elle prend conscience de l’ensemble de ses sentiments, elle aussi a tente de se suicider par amour.

Plusieurs annees plus tard, elle recoit votre appel telephonique : le chinois, de passage a Paris, avoue toujours l’aimer.

Author Avatar

About Author

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliquat enim ad minim veniam. Eascxcepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt.

Add Comment